Pour réaliser la plupart de ses projets, l’être humain a besoin de ressources financières. L’obtention de ce moyen important dans la concrétisation d’un projet se fait parfois par le biais  d’un prêt. Il existe plusieurs types de prêts, dont le prêt hypothécaire.

Prêt hypothécaire : qu’est-ce que c’est ?

Certains projets de vie couteux nécessitent la contraction d’un emprunt auprès des institutions agréées. Quel qu’en soit le type, un prêt classique ou un prêt hypothécaire, les conditions d’obtention et de remboursement sont très bien définies par la législation du pays concerné. Celles-ci sont approuvées aussi bien par l’institution qui octroie le crédit que par le demandeur.

Apprenez en plus : Qui peut prétendre à un prêt hypothécaire ?.

Le crédit hypothécaire   est un moyen de financement de ses besoins familiaux (financer les études de ses enfants ou acquérir d’équipements divers à la maison), professionnels (financer la création d’un nouveau produit ou la distribution d’un produit existant) ou patrimoniaux (opérer une défiscalisation).Il est en principe garanti par une hypothèque.

Qui peut prétendre à un prêt hypothécaire ?

L’hypothèque est un droit, une sureté accordée à un créancier consistant à mettre un immeuble en garantie du paiement d’une dette. Elle accorde au créancier le droit de suivre le bien, de le prendre en possession ou en paiement, de le vendre ou de le faire vendre. En cas de défaillance de paiement, l’institution financière est autorisée à vendre le bien pour récupérer sa créance. Le propriétaire rentre ensuite en possession du reste de l’argent.

Néanmoins, le débiteur a la possibilité de récupérer son patrimoine hypothéqué. En effet, il s’agit juste d’une garantie qui permet au créancier de récupérer son argent en cas de non-remboursement. Le débiteur rentre en possession de son bien lorsqu’il rembourse totalement le crédit.

Quelles sont les conditions d’éligibilité à un crédit hypothécaire ?

Le prêt hypothécaire tient compte de la capacité de l’emprunteur. Bien qu’étant un moyen de financement de projet, le crédit hypothécaire n’est pas accordé à tout le monde. Pour l’obtenir, il faut disposer d’un bien immobilier ayant au moins la valeur du crédit demandé. Un bien d’une valeur au moins égale au crédit demandé pour permettre à l’institution financière d’être rassurée du remboursement total de son argent soit par l’emprunteur, soit par la vente du bien hypothéqué.

La durée des crédits hypothécaires est un peu plus longue que celle des crédits classiques. Elle s’étend sur environ 25 ans ; son taux d’intérêt est parfois fixe ou variable. Ce type de prêt est plus facile à obtenir qu’un crédit classique et son paiement peut être effectué de façon anticipée.

Le principal inconvénient pour le débiteur est le risque de perdre son bien en cas de difficultés financières. A cela, s’ajoute le paiement des frais d’hypothèque, qui s’élève à environ 2% du crédit. L’inconvénient majeur pour l’institution ayant octroyé le prêt est la procédure. En effet, l’établissement est tenu de suivre une procédure stricte : la signature de l’acte d’hypothèque devant une autorité qualifiée notamment chez un notaire, la publicité foncière.

Malgré ces inconvénients, le crédit hypothécaire demeure pour certains, la seule possibilité pour obtenir un moyen financier consistant pour la réalisation d’un projet. Le plus important est de s’acquitter de ses dettes dans le temps tout en respectant les conditions approuvées avant la contraction du crédit.